Blog PSG

L'info sport en live

La LFP française ouvre des discussions de club avec un appel à réduire les salaires de 30%

3 min read

12 janvier – Le football français est en pourparlers pour réduire les salaires des joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2 dans le but d’atténuer les retombées financières de la pandémie de coronavirus et la perte du contrat de droits médias Mediapro.

Mardi, la Ligue de Football Professionnel (LFP) française ainsi que les présidents de clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont rencontré le syndicat des joueurs français UNFP pour un premier tour de négociations visant à réduire considérablement les salaires des joueurs.

Le président du Stade de Reims Jean-Pierre Caillot, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, le suprême du Racing Club Marc Keller, le patron du FC Lorient Loïc Féry et le président de l’AC Ajaccio Christian Leca ont représenté les clubs à la rencontre. Les clubs exigeraient une réduction de 30% des salaires. L’UNFP n’a fait aucun commentaire.

Les négociations mettent en évidence la gravité de la situation dans le football français. La LFP est à la recherche d’un nouveau diffuseur pour entrer dans la mêlée après que l’accord avec Mediapro – d’une valeur de plus de 800 millions d’euros par saison – s’est effondré. Mediapro paiera 100 millions d’euros d’indemnisation pour violation des termes du contrat avec un accord selon lequel aucune autre action en justice ne sera intentée par la LFP.

La LFP n’avait guère d’autre choix que de contracter un emprunt bancaire de 120 millions d’euros pour couvrir les paiements de parachute aux clubs, en plus des 224 millions d’euros que la ligue avait empruntés au gouvernement français au printemps dernier pour aider les clubs à faire face aux conséquences économiques du pandémie. Le football français a été l’une des rares ligues à annuler le rappel de la saison 2019-20 après que la crise sanitaire mondiale a contraint le football à fermer. Le gouvernement a cependant déclaré qu’il ne renflouerait pas la LFP en raison de la situation actuelle des droits.

Les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 se jouent toujours à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus, poursuivant l’effacement des revenus de la journée qui est crucial pour de nombreux clubs.

La contraction du marché des transferts internationaux et les nouvelles restrictions de recrutement pour les clubs anglais entraîneront probablement davantage de pertes de revenus pour le football français, où de grandes disparités existent déjà entre les salaires des joueurs.

«Les joueurs qui ont grandi en France notamment sont les principaux expatriés de la Premier League anglaise (47 joueurs), de la Bundesliga allemande (36), de la Serie A italienne (35) et de la Liga espagnole (30). Les Français représentent l’origine étrangère la plus représentée dans huit autres associations: la Belgique (1ère et 2ème division), la Bulgarie, la Turquie, la Suisse, la Roumanie, le Qatar, l’Algérie et le Luxembourg », indique un récent rapport de l’Observatoire du football CIES.

Contactez l’auteur de cette histoire, Samindra Kunti, au moc.l1610486611labto1610486611ofdlr1610486611owedi1610486611sni@o1610486611fni1610486611

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © psgchan.com All rights reserved. | Newsphere by AF themes.